Courrier du coeur
de l'amour dans votre boîte aux lettres
Veuillez sélectionner un formulaire valide




Blog

Ile d'Oléron racontée par Plume. Port de plaisance

United colors of Oléron

Il est enfin l’heure. L’heure des vacances, des valises que l’on boucle, de la route que l’on prend le cœur en fête.
Il est enfin temps. Temps de rejoindre un petit coin de paradis, et cette année ce sera l’île d’Oléron.
De ces vacances je garderai en mémoire tout un arc en ciel de couleurs. United colors of Oléron!

Dès les premiers jours, nous retournons flâner dans Château d’Oléron. Nous y avions fait halte au retour de l’escapade sur La Rochelle et l’île de Ré.
De Château d’Oléron, je me souviendrai de ces cabanes ostréicoles très colorées, certaines réhabilitées en atelier et boutique de créateurs.
Je pourrais fermer les yeux et entendre le bruit du mécanisme de ce manège de bois si spécial. Le clac-clac irrégulier des tours qui se font à l’allure du conducteur. Je pourrais fermer les yeux et entendre ces enfants qui encouragent de leur « plus vite, plus vite » les tours qui s’enchaînent. Ici, il faut faire un petit effort pour récolter de grands sourires de bonheur. Ici, le carrousel est manuel, chacun se relaie pour faire tourner les têtes et les cœurs.
De ce joli port, je me souviendrai de ses couleurs chamarrées. Des marchands de couleurs. Les yeux qui pétillent et le sourire aux lèvres à chaque découverte.
Sans doute mon coup de cœur de ces vacances.

Ile d'Oléron racontée par Plume. Les Goêlands
Ile d'Oléron racontée par Plume. Maison de bord de mer

/

1
2
3
4
5
6
7
8
9

Les jours suivants nous conduiront au Port des Salines, là où tout est si sauvage. Un coin qui mérite que l’on s’y attarde. Pourtant nous avons rebroussé chemin, un grain menaçait. A l’abri dans la voiture, nous avons regardé la pluie frapper sur le pare-brise et les visiteurs s’échapper dans une course folle en quête d’un refuge.
Intrigués, nous avons patienté jusqu’au retour quelques minutes plus tard d’un ciel plus clément.
Du Port des Salines, je me souviendrai des herbes folles se balançant au vent. De la balade autour des marais salant, et de la silhouette de cette cabane de noir vêtue vendant sa production de sel.
Je garderai en mémoire ces jolies barques amarrées là sur le petit port. Je sentirai de nouveau l’odeur de ces crêpes au caramel beurre salé qui chatouille les narines.

/

1
2
3
4
5

Les derniers jours, nous tomberons sous le charme de Saint-Trojan. On profite, on savoure. Un port ostréicole qui lui aussi se pare de jolies couleurs. La vue sur le port et l’entrée de l’océan depuis ces petits pontons, dont les planchers semblent avoir été foulés un million de fois.
La douce lumière d’un soir de fin d’été, quand les yeux fixent l’horizon et que l’esprit vagabonde.
Les roses trémières qui vous surprennent au détour d’un coin de rue. Et l’odeur iodée qui vous embarque pour un ailleurs.

Ile d'Oléron racontée par Plume. Birds on the wire
Ile d'Oléron racontée par Plume. Port ostréicole
Ile d'Oléron racontée par Plume. Port de Saint Trojan

/

1
2
3
4
5

Pour ceux qui me suivent sur Instagram, vous aurez aussi aperçu la poésie des cabanes de plage de Saint-Denis. Vous n’aurez pas non plus manqué le festival des arts de rue de Dolus. A ne pas manquer. Nous avons souri, nous avons même ri, nous avons été émerveillés.
Il est déjà presque l’heure de boucler les valises, de retrouver son home sweet home. Alors me reviendront en tête les souvenirs d’une jolie semaine de vacances. Un été, au bord de la mer.

23 juin 2017
Un dimanche chez Bye Bye Mademoiselle
3 juillet 2017
Escapade à La Rochelle