Comment se déroule une opération de la prostate en cas de cancer ou de HBP ?

0
282
Opération de la prostate : cancer et hypertrophie de la prostate

Les problèmes de prostate sont assez courants chez les hommes. Si le mal est parfois bénin et peut être efficacement traité à l’aide de médicaments, dans d’autres cas, il peut être préférable de recourir à une opération. Gros plan ici sur les cas dans lesquels une intervention sur la prostate peut être envisagée et sur le déroulement de l’opération en elle-même.

Prostalim XR avis médecin et pharmacie

Quand faut-il opérer la prostate ?

Les problèmes de la prostate peuvent se manifester sous la forme d’une prostatite, d’une hypertrophie bénigne de la prostate (adénome de la prostate ou HBP) ou d’un cancer. Dans le premier cas, l’utilisation de médicaments ou de compléments alimentaires tels que le Prostalim XR suffit à venir à bout de l’affection. Cependant, une opération de la prostate peut être la meilleure option en cas de cancer ou d’hypertrophie bénigne. Dans le dernier cas, cela permettra de réduire la grande taille de l’organe qui survient suite à un gonflement excessif.

Pour les cas d’adénomes de la prostate par exemple, il est généralement conseillé de procéder à une ablation partielle de l’organe. Encore appelée prostatectomie partielle, elle est employée seulement lorsque l’urèse devient trop compliquée. En revanche, pour une opération d’un cancer de la prostate, il est souvent préférable d’opter pour une ablation complète de l’organe. On parle alors de prostatectomie radicale.

Prostalim XR avis médecin et pharmacie

Comment se déroule une opération de la prostate ?

Toute intervention sur la prostate est précédée de certains examens indispensables. Ainsi, il est généralement demandé au patient de :

  • faire un électrocardiogramme ;
  • prendre sa tension artérielle ;
  • faire des analyses sanguines.

Au cours des jours qui précèdent l’intervention, il faudra surtout éviter les aliments proscrits de manière générale dans tout traitement qui affecte l’organe, ainsi que toute prise d’anticoagulants.

Comment se déroule une opération de la prostate ?

Le déroulement

La prostatectomie partielle se réalise sous anesthésie spinale. Pour l’effectuer, le chirurgien doit passer par l’urètre pour insérer un endoscope afin de retirer une partie de l’organe. L’intervention a pour but d’en enlever seulement la partie interne. Pour ce qui est de la prostatectomie radicale, elle se pratique sous anesthésie générale. Deux techniques sont généralement utilisées pour la réussir.

La première est la prostatectomie par voie rétropubienne : il s’agit de l’intervention la plus répandue. Elle consiste à inciser le bas de l’abdomen pour réaliser l’ablation partielle et elle permet une vision optimale des vésicules séminales et de l’organe par le chirurgien.

Quant à la deuxième, il s’agit de la prostatectomie par voie cœlioscopique. Elle consiste à faire diverses petites incisions au niveau de l’abdomen, puis à enlever l’organe en se servant d’un endoscope. Le chirurgien peut se faire assister par un robot pour maximiser les chances de réussite de cette intervention. En effet, le robot permet de mieux voir la prostate et de protéger au maximum les nerfs. Pour ce qui est de la durée d’une prostatectomie par voie cœlioscopique, elle peut être de 2 et 4 heures à peu près.

Y a-t-il des risques ?

Comme toutes les opérations, une prostatectomie peut comporter certains risques. Il est par exemple possible qu’après l’intervention, le patient éprouve du mal à retenir son envie d’uriner. Des cas d’infections et d’hématomes peuvent également être observés. Après l’ablation, il y a aussi une disparition complète de l’éjaculation, mais pas du plaisir sexuel. Toutefois, lorsque la prostatectomie est assistée par un robot, ces risques peuvent être amoindris.

Prostalim XR avis médecin et pharmacie

Articles similaires

Laissez une réponse

Veuillez saisir votre commentaire !
Votre nom ici