Courrier du coeur
de l'amour dans votre boîte aux lettres
Veuillez sélectionner un formulaire valide




Blog

Souvenirs de cérémonie d'engagement- crédit photo Eva Saraute photographe

Y&I : music sounds better with you.

Parlons d’Amour…montez le son, je vous raconte…

Ils sont DJ et mixent en Espagne. On les connaît sous leurs noms de scènes : DJ Misstik et Ian Klubb.
Barakaldo, le vingt quatre avril 2012 : mix à la Rockstar Live.
La suite vous la devinez facilement : un soir de mix, après leurs sets : la rencontre.

Je me souviens du premier coup de fil, de la première fois où j’ai entendu la voix de Yoline. J’étais dans ma voiture, en route pour rejoindre une amie, je ne captais pas très bien et pourtant je croisais les doigts pour que le réseau me permette de l’entendre encore un peu.
Elle est du genre à mettre du soleil là où elle passe, une énergie communicative, toujours un éclat de rire au bord des lèvres.

« Je te rappelle » m’a-t-elle dit…Et elle l’a fait.

C’était il y a un an.

ET PUIS

se marier

Ce samedi-là, la pluie, la grisaille, le temps maussade. Le soleil n’indique plus vraiment l’heure, mais lové dans les nuages, on le sait bien confortablement installé pour éclairer leur Big Day.
Mais ces deux-là se balancent pas mal du temps qu’il fait ou qu’il ne fait pas : aujourd’hui, ils vont se dire oui.

Comme à l’habitude, je suis arrivée un peu à l’avance. Mes talons claquent sur les pavés du Domaine de Lucain, j’entends les rires et les voix qui résonnent au fond d’une salle. Je pousse la porte et lance un « Hola todo el mundo » à la cantonnade.
Ah oui, j’ai oublié de vous dire, ce jour-là, j’aurai un public franco espagnol.

L’ambiance est chaleureuse. Il y a ceux qui rient fort autour d’un verre, ceux qui grignotent sur le pouce autour d’un micro onde, ceux qui font des selfies sous le patio, ceux qui ajustent un noeud de cravate.
Et puis Ian. Il a dans les yeux cette lumière que je connais bien. Un mélange d’impatience, de stress et d’envie d’accélérer les minutes pour la retrouver. Le « juste avant », ce moment que j’adore. Il transforme n’importe quel marié en doux fantôme flottant dans les airs du lieu de réception. On a beau leur parler, les serrer contre soi, on a l’impression d’étreindre un nuage.
Je croise la douceur du regard de Ian, plus tendre qu’une part de la meilleure des brioches, et je souris en le voyant déambuler de pièces en pièces. Ce qu’il cherche ? Rien de plus que de faire taire son esprit et son coeur qui tremblent. J’ai appris à faire des massages cardiaques, quand le cœur s’arrête. Mais pour le cœur qui s’emballe, dites on fait quoi ?

 » Le traiteur n’est pas encore arrivé. On ne dit rien à Yoline, ça va lui mettre la pression. » me confie-t-il.
Le traiteur est en route, et sera à l’heure. Je ne peux m’empêcher de penser que le seul moyen de diluer son stress, c’est de penser à elle. Encore et encore.

Et puis Javi. Lui, c’est le témoin de Yoline. En réalité, je dirai que c’est le témoin de tous. Celui qui est d’un calme apaisant. Celui qui fait précéder chaque mot d’un sourire. Celui dont la générosité de coeur déborde.
Nous échangions depuis quelques semaines derrière nos écrans. Il avait traduit toute la cérémonie en espagnol, et il serait à mes cotés pour en diffuser chaque phrase sur un écran géant.
Et j’ai adoré partager cette cérémonie avec lui.

17 heures. Il est l’heure de s’installer, d’ouvrir le micro et les guillemets…

ET LE

30 septembre 2017

 

Dehors, un moteur ronronne. Je m’approche aussi vite que mes talons peuvent le permettre sur un chemin pavé et en pente (je vous laisse calculer la vitesse de pointe ! )  Je l’aperçois par la vitre arrière, son visage s’illumine d’un large sourire. La vitre se baisse, son sourire reste. Elle est sublime et n’a qu’une hâte : que ça commence !

A l’intérieur de la salle, les invités prennent place. Le cortège n’attend plus que mon signal pour faire son entrée. L’entrée de Yoline, au bras de son papa, fier et ému, me donne à penser que dans quelques minutes nous allons vivre un joli moment.
S’il restait un peu de souffle à Ian à ce moment-là, je crois qu’il vient d’être coupé. Elle s’avance d’un pas lent, assuré, vers lui. Elle ancre son regard dans le sien. Elle est juste sublime dans sa robe. Il lui prend la main. Sa main dans la sienne pour aujourd’hui, et tous les autres jours.

Les premiers mots s’envolent de mes lèvres, à leurs oreilles. Rapidement, ils atteignent le cœur. De temps à autre, ma voix se fait profonde et chantante, pour quelques mots en espagnol. Je les vois sourire, ils saluent mon clin d’œil et me répondent d’un rire spontané.
Yoline & Ian se baladent dans leurs souvenirs. Les mains se serrent, les sourires sont complices, ils ne perdent pas une miette de leur histoire.
Il y a peu de temps, une de mes mariées m’a demandé si je n’avais que des couples fun, ou si c’était moi qui les rendait fun ?
Ce que j’aime profondément, c’est partager l’histoire de ces amoureux. Des chemins de vie toujours singuliers, tendres, sans qu’ils s’en aperçoivent vraiment. Chaque couple est scellé par une belle histoire, la leur. Et croyez-moi, elles sont toutes magiques, moi je le sais bien. Eux, la redécouvre en se l’entendant conter.

Rang trois, allée droite. Touchés.
L’émotion se propage, elle gagne chaque recoin de poitrine. Comme j’adore lire sur les visages tout l’impact de mes mots. Moi, je contiens la mienne, parce que je dois bien vous l’avouer, il y a eu ce moment durant lequel ma gorge s’est serrée…

/

1
2
3
4
5
6
7
8

LE DISCOURS

du père de la mariée

Ce que cette photo me rappelle…montez le son, cliquez, je vous raconte…

 

« Est-ce que les verbes peuvent s’inventer ? Je veux t’en dire un : Je te ciel, et ainsi mes ailes s’étirent, énormes, pour t’aimer sans mesure. »
  Frida Kahlo

Le rituel collectif nous a conduit dehors. Au son de Coldplay, sky full of stars, ils ont envoyé leurs vœux tout là haut, jusqu’à ce que les ballons s’envolent plus loin que leurs yeux puissent les voir.

 

 » Mille mercis Julie. Tu as fait de notre cérémonie quelque chose d’exceptionnel et d’inoubliable.
C’était juste incroyable cette émotion.
C’est réellement unique à vivre. »

Souvenirs de cérémonie d'engagement- crédit photo Eva Saraute photographe

CREDIT PHOTO

Eva Sarraute

Musique : Sunset On The Murray / Bruce Maginnis

5 octobre 2017
H&O : n’oublie pas de m’écrire.
10 janvier 2018
A&M : 107 battements par minute