Courrier du coeur
de l'amour dans votre boîte aux lettres
Veuillez sélectionner un formulaire valide




Blog

Cérémonie Laïque avec surprise groupe de gospel à Faudoas / Crédit photo Lou and Me

C&R, Oh happy day !

La vie est une fête ! Voilà ce qui pourrait être le mantra de Céline et Rudy. Et la vie ils la croquent à pleine dent, entourés de leur grande bande de potes. Chez eux, il faut que ça bouge ! Pas un weekend sans qu’ils n’aient un plan de prévu, avec leurs enfants ou avec leurs amis.
Leur mariage ils l’avaient imaginé comme une « grande bringue » comme ils se plaisent à le dire. Plus de deux cent invités, un groupe de gospel et une folle énergie qui vous colle le smile !

PREMIERE

rencontre

Cérémonie Laïque avec surprise groupe de gospel à Faudoas / Crédit photo Lou and Me

Hello Plume ! Je m’appelle Charlotte, je recherche une officiante pour mes amis. Céline est à côté de moi, j’ai mis le haut parleur.

Dès les premières minutes au téléphone, j’ai eu envie de les rencontrer. Un rendez-vous était fixé, le onze décembre 2014, et ce serait chez Charlotte bien entendu.

Cap sur le Tarn et Garonne, près de Faudoas. Charlotte m’accueille chaleureusement,  » Céline & Rudy ne vont pas tarder » me dit-elle.
Je me retrouve installée dans la cuisine, autour de la table. « Un café ? Ca te dérange pas si on fume ?  » Et le quart d’heure qui a suivi est passé en un claquement de doigt.

Charlotte c’est le genre de personne qui déborde d’énergie et qui a le bonheur communicatif. Elle gère des chambres d’hôtes, décroche son téléphone qui ne cesse de sonner de sa voix enjouée « Good morning, are you fine ? « , tout en m’adressant de grands sourires.

Pendant ce temps, son compagnon entame la conversation. Il m’explique qu’il est le parrain de la fille de Rudy, et qu’il prend son rôle très à coeur. Il me parle de toute cette bande d’amis, « de sacrés fêtards » me dit-il en riant et en reprenant une gorgée de café.

J’entends la porte s’ouvrir et les pas s’annoncer dans le corridor. Ce sont ceux de Céline et Rudy. Dans quelques secondes, je découvrirai leurs visages, le ton de leurs voix. Je me lève pour les saluer.
Et nos regards se croisent. J’aime leur pudeur si touchante, même si je le sens bien, cette timidité s’effacera bien vite dès lors qu’ils me connaîtront. Les langues se délient, les mains cessent de faire des nœuds, et leurs yeux s’ancrent dans les miens.

Je garde de ce moment tout l’accent qui chante de leur voix. Il y a du soleil à partager chez ces deux-là. Bien vite, on laissera derrière nous nos tasses vides pour rejoindre le lieu de leur cérémonie. On sillonne les collines pour monter là-haut sur la butte. Le genre de village où sitôt on passe le panneau d’entrée, sitôt on est sortis ! Faudoas, on est chez Henri. Je coupe le moteur et j’ouvre les yeux grands comme ça. Je vais m’émerveiller c’est certain.

Il y a du bleu sur les huisseries, un bleu franc et soutenu qui relève la tonalité des vieilles pierres. C’est tout ce que j’aime, une vue à 360° sur toute la vallée, l’authenticité d’une vieille bâtisse et un propriétaire qu’on croirait tout droit sorti d’un roman. Henri : un sacré personnage. C’est lui qui mène la danse de la visite. Il n’est pas peu fier de me faire faire le tour du propriétaire. Mais alors que Céline et Rudy lui disent que c’est là-bas, au bout du chemin, à l’orée du bois, qu’ils veulent échanger leurs vœux, je le vois gesticuler  en soupirant.

 » Mais bon sang, c’est là où j’entasse mes poubelles d’habitudes. Regardez, il y a encore des branchages.  » bougonne-t-il. Et quand il dit branchages, je ne vois qu’une souche et un tout petit tas de brindilles empilées. Rudy éclate de rire, Céline, complice, m’envoie des clins d’œil. Et nous sommes là, tous les trois dans une conversation codée à rassurer Henri et à lui confirmer notre choix.

Le soleil brille fort, il fait chaud pour un jour de décembre. On passera une bonne demi heure à discuter appuyer sur les capots des voitures. Henri a abdiqué, si Rudy et Céline le veulent ainsi, il le fera. Il a le cœur généreux quand il s’agit de faire plaisir à ces deux-là. Il me raconte alors tous ces souvenirs de mariage, ceux qui l’ont marqués, ceux qui l’ont étonnés, ceux dont il se souviendra toujours. Il est facétieux et ne manquent pas l’occasion de faire un bon mot.

J’aurai aimé que ces moments durent encore et encore, tellement on passe là de chouettes moments. Céline et Rudy sont pétillants, et cet accent qui chante, qui chante… Au soleil des rires, à la chaleur des confidences. Mais il faut se quitter, pour mieux se retrouver, ici, dans quelques mois.

.

ET LE

6 août 2016

J’aime les secrets et les petits complots, vous le savez désormais. Et je ne boude pas de plaisir à l’idée de surprendre Rudy avec cette surprise de taille. Sa maman, avec la complicité de Céline, a réservé un groupe de Gospel. Là, je fais des bonds de joie à l’idée de partager cette cérémonie avec eux. J’installe mon matériel au son de leurs répétitions, j’ai de frissons quand ils entonnent Amazing Grace, je danse en répandant les pétales de rose dans l’allée quand ils font swinguer Oh when the saints.

Cérémonie Laïque avec surprise groupe de gospel à Faudoas / Crédit photo Lou and Me

L’heure approche, je les invite à se cacher dans le château d’eau, juste à côté. J’entends le doux froissement de leurs costumes : ça va être une entrée magique. J’ai déjà hâte de voir la réaction de Rudy et de leurs invités. Plus de deux cent invités, ça en fait des visages intrigués, des mines réjouies à l’idée de prendre place sur les ballots de paille. Il n’y a pas assez de place assises pour tous, alors à l’ombre des arbres, ils s’installent tout autour de nous. J’aime tellement ces cérémonies où les mariés sont encerclés par leurs proches.

Je donne le top, ils donnent le « la ».
Amazing Grace résonne dans un silence de cathédrale. Céline cherche son regard,  Rudy a le smile, et les yeux qui brillent. La surprise est magistrale. Ces voix qui nous envoûtent nous plongent instantanément dans un recoin du temps, là où les émotions sont reines. Existe-t-il un mot encore plus fort que « liesse  » ? Non ? Alors prenez euphorie, grand kiff, jubilation ou ce que vous voudrez, en tous cas c’était un de ces moments-là. Le mariage est une fête, leur mariage est un rassemblement de gens incroyablement joyeux. Et à en juger par la salve d’applaudissement nourris à la fin de cette chanson, la surprise était belle.

 

/

1
2
3
4
5
6

CE MOMENT

Cérémonie Laïque avec surprise groupe de gospel à Faudoas / Crédit photo Lou and Me

Elle avait préparé quelques mots.

Oui mais voilà, le jour J l’émotion était grande, et la foule des invités impressionnante.

J’ai lu son joli texte et elle a plongé son regard dans le sien. J’ai vu celui de son papa se remplir d’amour et de belles larmes.

J’ai senti mon coeur se serrer en les voyant s’enlacer, ils ont pris tout leur temps. C’était leur moment, leur moment à eux.

RITUEL

du cocktail

Cérémonie Laïque avec surprise groupe de gospel à Faudoas / Crédit photo Lou and Me rituel du cocktail

 » Pour le rituel, on voudrait trinquer à la vie, à l’amour, avec tous nos proches « . Je  n’étais pas étonnée de leur choix, vous non plus ?

Et quel moment de dingue ! Il fallait voir tous ces bras tendus vers le ciel, au son de Oh when the Saints. En rythme, se balançant, guettant mon signal pour ensemble boir ce shot d’amour.

Et la foule qui tape dans les mains en dansant tout le reste de la chanson. La joie immense dans les yeux des mariés, leurs fossettes creusées dans leurs joues tellement ils ont aimé ce moment de partage.

Jamais je n’oublierai combien leur mariage était festif !

Merci du fond du coeur pour cette cérémonie.
On a adoré !
Bises de la Lomagne

CREDIT PHOTO ET VIDEO

Lou and Me Photo

BONUS

caché

24 juillet 2017
D&F : les Garchi se disent oui !
5 octobre 2017
H&O : n’oublie pas de m’écrire.