Courrier du coeur
de l'amour dans votre boîte aux lettres
Veuillez sélectionner un formulaire valide




Blog

Allez on met les voiles direction l’île de Ré. Une escapade comme une ode au farniente et à la sérénité. On enfourche les bicyclettes . Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte.

Escapade sur l’île de Ré le temps d’une journée

Allez on met les voiles direction l’île de Ré. Une escapade comme une ode au farniente et à la sérénité.
On enfourche les bicyclettes . Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte. Que l’on file à la plage, le cabas cahotant à l’avant du vélo, ou bien que l’on pérégrine le long des chemins. N’avoir que la flânerie d’horizon.
Un tour de pédalier et on laisse vagabonder ses pensées. Au son des tic-tic-tic de la roue, on quitte la torpeur de nos vies réglées comme des pendules. Le vent caresse les joues rougies par le soleil et le doux effort. Ca sent les embruns, l’iode et le parfum des fleurs. Encore un coup de pédale, les sens s’animent pour renouer avec la rêverie. L’œil se pose ça et là, tour à tour enchanté par un paysage, un détail futile auquel tout à coup on attache de l’importance.
L’importance du temps retrouvé.

Allez on met les voiles direction l’île de Ré. Une escapade comme une ode au farniente et à la sérénité. On enfourche les bicyclettes . Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte.
Allez on met les voiles direction l’île de Ré. Une escapade comme une ode au farniente et à la sérénité. On enfourche les bicyclettes . Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte.
Allez on met les voiles direction l’île de Ré. Une escapade comme une ode au farniente et à la sérénité. On enfourche les bicyclettes . Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte.

Et ce charme des maisons blanches aux volets verts, baignées d’une tendre lumière. Et ces coquelicots qui se dressent fiers au vent. Leur port altier, balancé par la brise, se mêle aux épis de blé dans un spectacle enchanteur. Les « dring dring » des autres cyclistes vous tirent de temps à autre de votre bulle.
Une balade en longeant la côte, en serpentant dans les chemins, perdant de vue l’océan pour mieux le retrouver au détour d’un virage. Sentir le soleil sur la peau, il fait presque chaud. Revenir au port, attacher sa précieuse monture et filer chercher une glace à La Martinière. En fait, il fait chaud.
Il est temps de remiser la bicyclette chez le loueur. On garde en mémoire de belles images…et l’empreinte de la selle qui se rappellera à notre bon souvenir encore quelques jours.

/

1
2
3
4
5
6
7

Pédaler c’est forcer « l’homme à descendre de son piédestal de rêveur, immobile pour reconquérir par son propre effort, le monde et ses merveilles. » Edouard de Perrodil

From l’île de Ré with Love

3 juillet 2017
Escapade à La Rochelle
4 juillet 2017
Escapade parisienne et trois coups de coeur